Belize Agrandir

Belize

Bélize + Banque.
le paradis de toutes les fantaisies Suivantes.

Plus de détails

£ 790.00

La pression internationale n'a semble-t-il pas de prise sur le Bélize, petit pays d'Amérique centrale.

Ses dirigeants continuent d'afficher leur volonté d'être un authentique paradis fiscal.

Les sociétés offshore ne paient pas d'impôts et ne déposent pas leurs comptes. Mieux, le nom du propriétaire n'est pas connu des autorités et ne figure sur aucun document.

Le secret bancaire est absolu et peut justifier de sanctions pénales en cas de dévoilement d'identité.

De la même façon, les trusts ne sont pas imposés. Warren de Rajewicz, l'auteur du Guide des nouveaux paradis fiscaux, note d'ailleurs que les derniers textes "permettent pratiquement toutes les fantaisies" pour leur gestion.

Et pour les particuliers, le statut de résident retraité permet d'échapper à toute imposition.

Voici les principales caractéristiques de la société offshore à Belize:

Type de société :International Business Company (IBC). Registre du commerce :

  •  Le International Financial Services Commission est l'autorité gouvernementale agissant en tant que registre et les sociétés sont réglementées selon le International Business Companies Act 1999.
  • Information publiée relatives les dirigeants de l'entreprise : le nom des dirigeants n'apparait dans aucun registre public.
  • Niveau élevé d'anonymat et de respect de la vie privée. Aucune exigence en matière de comptabilité/rapport.
  • Aucune taxe de quelque nature que ce soit sur les sociétés offshore.
  • Législation offshore moderne. Belize est un territoire indépendant. Belize dispose d'un registre rapide et efficace.
  • L'activité offshore peut être menée à l'échelle internationale. Juridiction stable avec une très bonne réputation.
  • Moyens de communication appropriés. Frais de renouvellement et de constitution d'entreprises offshore internationales peu élevés et fixés à vie.
  • Aucune exigence de capital versé.
  • Selon le droit coutumier. Minimum de 1 directeur et 1 actionnaire. Actions au porteur autorIsé.
  • Mais il faut justifier d'au moins 2 000 dollars de revenus mensuel à vie.
 

        ►  Introduction Banque privée, compte en multi-devises, Internet Banking et CB.

Pour toute création de société offshore nous vous offrons un compte professionnel et personnel compte sans déplacement, en ligne avec internet banking et CB chez notre partenaire

Ce que vous devez retenir :

1 - Les comptes sont multi-devises et permettent aux clients internationaux de recevoir des virements dans différentes devises, cela permet au client de réaliser une énorme économie sur les frais de conversion caches des banques traditionnelles.

2 - Nos taux de conversion sont 10 fois moins chers que les banques onshore tel que la Barclays, Bank of America, Lloyd ect...

3 - Les comptes sont 100% anonymes, seule notre institution connait réellement l'identité du client.

4 - Les comptes ne sont pas saisissables par les huissiers de justices puisque nous ne partageons aucune information sur nos clients. A noter qu'en 2015, l'injonction de payer Européenne sera mise en place et les banques dans l'EU commenceront a saisir les comptes, de la même façon que le font les banques Françaises avec une injonction de payer en France.

5 - Les comptes sont ouverts en 5 minutes en ligne avec une très faible documentation.

6 - Les comptes peuvent être ouverts sans capital minimum excessif puisque le seul dépôt est inférieur a 1000 euros. La plupart des banques offshore demandent un capital a 5 chiffres minimum, voir plus.

7 - Les comptes ne font pas l'objet d'un "set-up" fee + activation mais seulement de frais d'activation.

8 - L'ouverture des comptes se fait sans référence bancaire ni documents notariés et sans déplacement du client.

9 - D'une manière générale et sauf dans le cas d'une fraude financière, les informations des clients ne sont partagées avec aucune autorité.
En fait, nous sommes tout simplement l'inverse d'une banque offshore actuelle qui aujourd'hui partage les informations de ses clients avec les autorités de nombreux pays,impose des taxes obligatoires en fonction de a nationalité du client, impose a ses clients une documentation énorme avant l'acceptation d'un compte dont la fameuse "référence bancaire" qui indique clairement au banquier "onshore" que son client veut ouvrir un compte a l'étranger etc...

10-Pas d'échange automatique d'informations prévu à partir de 2015.

Pour finir, il faut avoir les bonnes informations sur le nouveau paysage offshore, les "banques offshore" tel quelles existaient il y a plusieurs années, n'existent plus. Les banques des Caraïbes (St Vincent, la Dominique etc..) et Amérique du Sud, Panama par exemple viennent toutes d'incorporer le FATCA et les USA ont signés un accord d'échange d'information fiscales avec de nombreux pays dont la France.

 




Directive Européenne

"Onzième directive du Conseil de l'Europe Instaurée par Mme Edith Cresson alors Premier Ministre 89/666/CE décrêt 92521 du 16 juin 1992 publié au Journal Officiel le 17 juin 1992"

klik and pay